Archives de catégorie : Actions

Le pique nique du 17 juin

(photo XR Montpellier)

Le Collectif Oxygene a fait sa première sortie militante post confinement en répondant à l’appel national du 17 juin contre la réintoxication du monde lancé par de très nombreuses associations engagées contre de grands projets inutiles qui menacent les territoires et le bien-être des populations.

Merci à Michel Marre pour les prises de vue depuis son drone, et à Jean-Claude Carcenac pour ses images. Elles sont réunies dans un  beau montage de Jean-Claude: https://youtu.be/wogmz1zGYoA Continuer la lecture

Grand pique-nique champêtre le 17 JUIN 12h-14h30

En réponse à l’appel national du 17 juin lancé par les signataires de la tribune « Agissons contre la réintoxication du monde »,  dont on trouve ici le contenu
https://reporterre.net/Le-17-juin-agissons-contre-la-reintoxication-du-monde

le Collectif Oxygène vous invite à un pique-nique champêtre de 12h à 14h30:

Sur le site des Fontanelles (Saint-Clément de Rivière)

sortie nord de Montpellier (route de Ganges)

Venez nombreuses et nombreux pour partager ce moment grave et joyeux en soutien à  la lutte que nous menons depuis 5 ans avec 14 associations environnementales et citoyennes contre les appétits financiers de la société Décathlon, porteuse du projet Oxylane, destructeur de la biodiversité et des terres nourricières (24 ha). Continuer la lecture

En un mois, plus de 5 200 signatures à la lettre ouverte

La campagne de signatures de la lettre ouverte au Directeur général de Décathlon France, lui demandant de renoncer au projet de centre commercial Oxylane à Saint Clément de Rivière, a été lancée le 18 avril. Dès le 18 mai, un mois après, plus de 5 200 personnes lavaient déjà signée(*). Ce résultat tout à fait remarquable, avec les nombreux commentaires qui accompagnent ces signatures, montre de manière éclatante qu’un projet comme Oxylane ne fait  guère rêver et  que notre lutte entre en résonance avec les préoccupations liées aux urgences environnementales.

La lettre a été envoyée au Directeur Général de Décathlon, par la voie postale et par email, accompagnée de la liste des signataires et des commentaires. Dès le lundi 11 mai, donc avant que le Directeur Général l’ait « officiellement » reçue, c’est le Directeur Régional Occitanie qui répondait à la lettre, dans Midi Libre.  Si vous ne l’avez pas encore lue, régalez vous ! C’est un chef d’œuvre de « greenwashing », comme on dit.  Depuis, nous avons préparé une réponse, envoyée au Midi libre – mais pas encore publiée. Nous vous en donnons la primeur ci-après.

En attendant, la campagne de signatures continue ! Faites la connaître à vos proches et dans vos réseaux en leur proposant de s’y associer.

(*) voir à la fin la répartition par secteurs professionnels.

Continuer la lecture

Lettre ouverte à Décathlon

Le Collectif Oxygène vous invite à signer cette lettre ouverte, qui sera adressée au Directeur Général de Décathlon France, pour demander l’abandon du projet Oxylane.

(voir aussi la version « video » de cette lettre)

Les signatures sont recueillies sur le site

https://www.petitions.fr/lettre_ouverte_a_decathlon

Si vous signez, n’oubliez pas de valider votre signature grâce au mail qui vous sera envoyé (vérifier dans les spam), sans quoi votre signature n’apparaîtra pas et ne sera pas décomptée.

Monsieur le Directeur Général de Décathlon France

« Le jour d’après ne peut pas ressembler au jour d’avant… » Continuer la lecture

recours en appel : c’est parti !

 

Aujourd’hui, exactement deux mois après le jugement en première instance, notre avocat a déposé l’appel, porté par l’association SOS lez Environnement, membre du collectif auprès de la Cour Administrative d’Appel de Marseille. Juste dans les délais !

Un peu plus de deux mois depuis l’audience du 7 janvier au Tribunal Administratif de Montpellier, où nous avons été si nombreux à nous rassembler !

Deux mois exactement après le jugement qui a confirmé les conclusions du rapporteur public, et la « douche froide » qui nous a été infligés ce jour là …

Et comme cela paraît déjà loin, vu tout ce qui est arrivé depuis, et notamment la pandémie qui nous confine ! Continuer la lecture

Lettre aux listes candidates dans les communes du Grand Pic saint-Loup

Les élections municipales des 15 et 22 mars prochain auront pour conséquence le renouvellement des conseils municipaux, et par conséquent celui du conseil Communautaire de la Communauté de Communes du grand Pic Saint-Loup. Dans les mandatures précédentes (2008-2014, 2014-2020) cette instance a joué un rôle important dans les décisions d’urbanisme ayant pour but d’autoriser le projet de lotissement commercial Oxylane. Ne serait-ce que par son approbation sans réserve du SCOT, en janvier 2019, prévoyant le maintien de ce projet malgré l’avis négatif du Préfet en amont de l’enquête publique.

Nous estimons que, ce que le Conseil communautaire a fait, il peut encore le défaire : le projet Oxylane fait toujours l’objet de recours, il rencontre une opposition de plus en plus forte de la population et d’élus de communes du Grand Pic saint-Loup – y compris à Saint-Clément-de-Rivière, et – heureusement – aucun début de réalisation sur le terrain n’a encore eu lieu, ce qui le rend encore réversible. Ce projet peut encore être abandonné, par décision des collectivités territoriales concernées (commune de Saint-Clément-de-Rivière ou Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup) ou par décision de ses promoteurs.

Pour cela, il suffit de faire preuve de courage politique Continuer la lecture

Nous ne baissons pas les bras !

En ce début d’année 2020, les opposants au projet Oxylane ont subi deux revers judiciaires consécutifs : le rejet en première instance de notre recours contre l’arrêté préfectoral « loi sur l’eau » par le Tribunal Administratif de Montpellier le 21 janvier, suivi du rejet en Conseil d’État du pourvoi déposé par l’association « Non au Béton » contre le permis d’aménager initial, le 30 janvier.

Les media ont donné un large écho à ces revers, avec des titres parfois alarmistes mais des contenus plus nuancés. Ainsi le 31 janvier, Midi Libre en ligne annonçait : « le Décathlon géant gagne en justice » et le 1er février, c’est l’édition papier qui titrait en première page : « Feu vert pour Décathlon« .

C’était oublier qu’il existe des procédures en cours et à venir, le combat n’est pas terminé, et notre Collectif a envoyé la mise au point suivante au journal, qui l’a publiée le 7 février :

Mise au point du collectif Oxygène.

Contrairement à ce que vous avez pu lire dans l’édition Midi Libre du samedi 1er Février, le Conseil d’ État n’a pas donné de feu vert à Décathlon pour son projet Oxylane. Il a simplement rejeté UN des quatre recours présentés par une association amie. NON, «le projet n’est pas sur les rails ». D’autant que le collectif Oxygène, dans les prochaines semaines, fera appel auprès de la cour administrative d’appel de Marseille dans le volet loi eau du projet. Nos arguments sont suffisamment étayés pour démontrer que le dossier est lacunaire sur de nombreux points primordiaux.

A l’heure où la défense des terres agricoles et des paysages est au cœur des débats et des prises de position des candidats aux élections municipales, notamment à Saint Clément de Rivière, nous sommes confiants quant à l’issue de notre démarche initiée en 2014.

Et maintenant … Continuer la lecture

Rassemblement du 7 janvier devant le TA de Montpellier

Nous étions une bonne centaine à nous rassembler devant le tribunal Administratif de Montpellier, ce mardi 7 janvier 2020 à partir de 10h, à l’occasion de l’audience publique qui examinait le recours du Collectif Oxygène contre l’arrêté préfectoral autorisant le projet Oxylane au titre de la loi sur l’eau.

Avant d’entrer dans la salle d’audience, un des porte-paroles du collectif a adressé un message à toutes les personnes rassemblées, rappelant que l’objectif est toujours de stopper ce projet absurde et d’un autre âge, allant à l’encontre de toutes les mesures prioritaires et urgentes à mettre en œuvre pour contrer les effets du dérèglement climatique (voir ici le texte complet du message lu).  Avec le projet Oxylane, sur le domaine des Fontanelles à Saint-Clément-de-Rivière, nous avons un « cas » concret, immédiat, aux portes de la Métropole (bien que non situé sur son territoire), il est essentiel d’en faire un exemple en mettant tout en œuvre pour qu’il soit abandonné au profit de projets alternatifs agro-écologiques répondant aux vrais besoins de la population.. L’objectif mainte fois répété à tous les niveaux, y compris au sommet de l’État, du « Zero Artificialisation Nette » peut devenir réalité « ICI et MAINTENANT ». Ce recours « loi sur l’eau » constitue  l’un des moyens d’y parvenir, mais ne se réduit pas à cela. C’est aussi une nécessité au vu des dangers que la réalisation du projet Oxylane ferait peser sur la population : accroissement de risque d’inondation, pollution des nappes phréatiques, gaspillage de la ressource en eau potable , etc. C’est ce que nous dénonçons à travers ce recours, en pointant l’insuffisance des mesures dites « compensatoires » prévues par le projet, – sachant d’ailleurs qu’une nappe phréatique ne peut pas être compensée ! Continuer la lecture

Mardi 7 janvier 2020, 10h Rassemblement devant le Tribunal Administratif de Montpellier


Montage visuel : Elodie Jallerat

Soyons nombreuses et nombreux à nous rassembler devant le Tribunal Administratif de Montpellier le mardi 7 janvier 2020 à partir de 10h.

Le recours contre l’arrêté préfectoral autorisant le projet Oxylane au titre de la loi sur l’Eau sera examiné en audience publique. Ce recours a été déposé en avril 2018 par l’association SOS Lez Environnement, au nom du collectif Oxygène dont elle est membre. L’arrêté contesté avait été délivré en juin 2015! Plus de quatre ans après, son rejet continue de s’imposer.

Nous avons dénoncé l’accroissement des risques d’inondation, mal compensés par les « bassins de rétention », les risques de pollution des captages d’eau potable qui alimentent la commune de Saint-Clément-de-Rivière, situés à proximité,  l’insuffisance de l’alimentation en eau potable.

Nous avons travaillé avec l’aide d’hydrologues professionnels et reconnus, afin de démontrer l’insuffisance de l’étude d’impact, commandée par la société Décathlon, porteur du projet, et d’en dénoncer les multiples erreurs.

Ces erreurs ont nui à l’information du public et au travail de la Commission d’Enquête Publique qui a malheureusement rendu un avis favorable à l’arrêté en avril 2015.

Le CODERST (Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques) a, lui aussi, donné un avis favorable à l’arrêté, avis qui était loin de faire l’unanimité parmi ses membres : sur 16 votants, seulement 7 voix « pour » (6 voix « contre » et 3 abstentions) !
C’est sur ces bases très fragiles que l’autorisation a été délivrée par le Préfet en fonction en juin 2015.

Cet arrêté doit donc être annulé !

L’enjeu est très important, car l’autorisation préfectorale au titre de la loi sur l’Eau est obligatoire pour que le projet Oxylane puisse voir le jour !

Venez nombreuses et nombreux montrer votre rejet de ce projet d’un autre âge et soutenir ce combat, qui est aussi le vôtre!