Archives de catégorie : Non classé

Avis sur le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière 2021

La commune de Saint-Clément-de-Rivière a été obligée de reprendre son projet de PLU, arrêté en 2017 et « retoqué » par les services de l’État en 2018, pour « urbanisation trop importante de la partie Sud de la commune » (voir notre article du 13 mai 2018).

Un nouveau projet de PLU a été récemment arrêté par le Conseil Municipal de Saint-Clément-de-Rivière, le 22 décembre 2020. Comme pour le précédent projet et pour le SCOT Pic saint-Loup, une des associations du collectif (SOS lez Environnement), agréée pour la protection de l’environnement, a été « consultée à sa demande » pour l’élaboration de ce projet. Concrètement, cela signifie que nous avons été invités à l’une des réunions des personnes Publiques Associées, et que nous sommes invités à donner un avis sur le projet arrêté, avis qui sera joint au dossier d’Enquête Publique – à côté de ceux des Personnes Publiques Associées.

Cet avis peut être consulté ici

Une fois encore, nous sommes contraints de donner un avis défavorable, du fait que le projet de PLU maintien le projet Oxlane, sous forme d’OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation). Nous le regrettons d’autant plus que, pour le reste, ce nouveau projet de PLU comporte des avancées significatives par rapport au précédent. Mais pour nous, cela ne suffit pas! Dans la période où nous nous trouvons,  l’urgence climatique et les menaces pesant sur l’alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette OAP, issue d’une vision aujourd’hui dépassée,  puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à cette OAP «quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.

Le SCOT du Pic saint-Loup – Haute Vallée de l’Hérault va-t-il être annulé partiellement, pour “incohérence” ?

Ce jeudi 11 février, le tribunal Administratif de Montpellier tiendra une audience pour examiner un recours en annulation partielle du SCOT « Pic Saint-Loup Haute Vallée de l’Hérault ». Ce recours a été déposé en mai 2019 par l’association agréée SOS Lez Environnement, agissant au nom du Collectif Oxygène. Son libellé exact demande «l’annulation de la délibération du Conseil de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup portant approbation du Schéma de Cohérence Territoriale Pic Saint-Loup Haute Vallée de l’Hérault  dans ses dispositions relatives au maintien du SIP Oxylane ». Comme le prévoit la procédure, à l’issue de cette audience (au cours de laquelle le rapporteur public communiquera ses conclusions) le jugement sera mis en délibéré et la décision du Tribunal – quelques jours ou semaines plus tard – pourrait bien donner raison à l’association requérante.

Continuer la lecture

30 janvier à Fournès (Gard) : stop Amazon

Le Collectif Oxygène sera présent à cette manifestation, co-organisée par Attac France, Les Amis de la Terre France, Anv-Cop21 Montpellier, ADERE, Confédération Paysanne 30, Solidaires 30. « Les terres agricoles sont faites pour nourrir la population, non pas pour être bétonnées au profit de multinationales qui bafouent les droits sociaux et environnementaux et poussent à la surconsommation et au gaspillage.« 
On ne peut que souscrire et continuer à nous battre pour l’application d’un véritable moratoire sur les zones commerciales en périphérie des villes. Or, les entrepôts Amazon ne sont pas considérés comme des commerces (!) et donc échappent à tout moratoire.

Demandons l’arrêt pur et simple de ces projets  écocidaires.

Un futur désirable pour les Fontanelles

Caminante, no hay camino,
se hace camino al andar.
Marcheur, il n’y a pas de chemin
Le chemin se crée en marchant
(Antonio Machado – Caminante)

 

Pour que 2021 soit une année décidant d’un autre avenir pour les Fontanelles, pour que «nos futurs » ne manquent pas d’avenir :  soyons toujours plus nombreux à lutter contre la bétonisation de 24 ha au sud du territoire du Grand Pic Saint Loup, à la limite de la Métropole.

En 2021 le collectif Oxygène, avec le soutien de nombreuses associations, continuera à se mobiliser pour qu’Oxylane, projet commercial d’un autre temps, soit enfin abandonné.

Inscrire les Fontanelles dans la perspective d’une véritable transition, conjuguant respect de l’environnement et réserve locale d’emplois pérennes, sera notre guide.

Vous trouverez informations, annonces d’évènements, sur notre site ou notre compte facebook, et Twitter. N’hésitez pas à les diffuser et à nous rejoindre !

Du nouveau dans les media

Depuis le pique-nique sur le terrain du 17 juin dernier, plusieurs articles sont parus dans les media, montrant l’importance de plus en plus grande occupée par le dossier « Oxylane » dans l’opinion publique..

Et nous avons eu droit aux honneurs de la presse nationale : En effet, outre « Libération » et Reporterre, c’est   Mediapart du 28 juillet 2020 qui a repris intégralement l’article paru 5 jours plus tôt dans « le d’Oc » (voir la version pdf ici).

Pour la plupart de ces articles, ce sont les journaliste qui nous ont sollicités en vue de publier un article

C’est dans ce contexte qu’ont été publiés : Continuer la lecture

A ce jour, aucun document d’urbanisme en cours de validité n’autorise le projet Oxylane !

A ce jour (23 janvier 2019) la commune de Saint-Clément-de-Rivière est régie par le Règlement national d’Urbanisme (RNU), en attente de validation définitive d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Le nouveau projet de PLU de Saint-Clément n’est toujours pas mis en concertation. Le RNU n’autorise pas de nouvelles urbanisations qui ne soient pas en continuité avec des zones déjà urbanisées.

Le SCOTapprouvé du Grand Pic Saint-Loup a été voté par les élus de la Communauté de Commune dans sa séance du 8 janvier 2019. Mais il ne deviendra exécutoire que deux mois après sa transmission à l’autorité administrative compétente de l’Etat. Pendant ce ce délai de deux mois, l’autorité administrative compétente de l’État notifie par lettre motivée à l’établissement public les modifications qu’il estime nécessaire d’apporter au schéma (par exemple le non respect de ses avis). Cette autorité va-t-elle ré-itérer sa demande que le projet Oxylane soit retiré du SCOT ?

Réunion publique de rentrée vendredi 18 septembre

La réunion publique de rentrée du Collectif Oxygène le 18 septembre, au domaine de Cassagnole a permis de rassembler une soixantaine de personnes opposées au projet Oxylane. Le but de cette réunion était d’associer les sympathisants du collectif à la réflexion sur les actions à envisager ensemble pour l’année 2015-2016. Continuer la lecture

José Bové soutien la manifestation du 6 juin

Communiqué de presse, le 5 juin 2015
Oxylane : pas de cadeau à la famille Mulliez

A l’appel du collectif Oxygène, une journée d’opposition au projet de méga centre commercial Oxylane à Saint-Clément-de-Rivière est organisée ce samedi 6 juin. Les manifestants se rassembleront sur site du projet pour rejoindre à 15H Odysseum et son magasin Décathlon.

Le député européen José Bové, ne pouvant être présent ce samedi aux côtés des manifestants, a toutefois tenu à rappeler son opposition au projet :

«  Derrière Oxylane se cache la famille Mulliez, propriétaire des deux principales enseignes du projet : Décathlon et O’Tera. Les dirigeants de ce groupe sont réputés pour organiser leur évasion fiscale en Belgique, faisant échapper près de 15 milliards d’euros aux impôts. Veut-on encore permettre à ces malfrats de s’installer ici en sacrifiant 24 hectares de terres agricoles ?

Partout où ils tentent de s’installer, les projets de villages Oxylane ont été mis en échec comme au Havre ou à Orléans. Il doit en aller de même à Saint-Clément-de-Rivière.  »