Tous sur le pont (de la Valsière) : la manifestation virtuelle du 17 novembre et Communiqué de Presse

Il est minuit, ce 17 novembre 2020, la deuxième « journée contre la réintoxication du monde » prend fin et notre manifestation virtuelle aussi.

Comme annoncé précédemment , plus aucune nouvelle signature de participation ne sera prise en compte. Merci aux 1 639 signataires de cette pétition, qui, en 4 jours, ont exprimé leur intention de participer * virtuellement * à l’occupation de ce pont de la Valsière (entre Saint-Clément-de-Rivière, Grabels et Montpellier) sur lequel ils ont déployé fièrement la grande banderole affirmant « STOP OXYLANE – MORATOIRE ! ».

Merci aux organisations, collectifs et associations qui ont soutenu cette manifestation en la relayant. À toutes et tous nous disons à bientôt, pour continuer ensemble ce combat, en « présentiel » espérons,  pour un meilleur avenir sur le terrain des Fontanelles et partout.

Voici le Communiqué de Presse envoyé aux media :

17 novembre deuxième journée contre la réintoxication du monde

Belle mobilisation en faveur du Moratoire annoncé sur les zones commerciales en périphérie des villes, et son application immédiate sur OXYLANE

Ce mardi 17 novembre, deuxième journée de mobilisation « contre la réintoxication du monde » et à l’appel du Collectif OXYGENE relayée par de nombreuses associations amies, plus de 1600 personnes ont participé à un rassemblement virtuel sur le Pont de la Valsière.

Déjà investi physiquement le 17 juin, à l’occasion de la première journée contre la réintoxication du monde, ce pont est devenu en cette période de confinement le lieu symbolique de la lutte contre le projet d’installation d’OXYLANE, enième zone commerciale menaçant 24 ha de terres naturelles et cultivées sur le territoire de Saint Clément de Rivière (communauté de communes du Grand Pic Saint Loup) à la périphérie immédiate de Montpellier.

Faisant suite à de nombreuses manifestations organisées sur le terrain convoité par Décathlon, porteur du projet, cette manifestation virtuelle lancée pendant le week-end dernier a montré que la mobilisation ne faiblit pas. En effet, seulement 4 jours ont suffi pour réunir les 1639 signataires qui ont ainsi exprimé fermement leur soutien à l’action du collectif, pour l’application d’un véritable moratoire sur l’installation de zones commerciales en périphérie des villes. Mesure proposée par la Convention Citoyenne pour le Climat , demandée par le Président de la République, le Gouvernement et le Ministère de la Transition Écologique depuis le mois de juillet. Ce sont les Préfets qui seront chargés de sa mise en œuvre. Ils ont déjà reçus des instructions à ce sujet.

Sans attendre les mesures exécutoires qui, sauf retard, devraient être publiées au début de l’année 2021, le Collectif Oxygène réclame le gel immédiat du projet Oxylane.

STOP OXYLANE ! Pour un véritable MORATOIRE

Pour un véritable moratoire sur le projet Oxylane !

Le 17 juin en réponse à l’Appel national contre la réintoxication du monde et contre les grands projets inutiles et destructeurs et avec le soutien actif de nombreuses organisations, nous manifestions notre opposition au projet d’implantation de la vaste zone commerciale Oxylane, (St Clément de Rivière) dont nous dénonçons l’absurdité depuis 6 ans

Le 17 novembre, deuxième journée du même Appel national,

nous vous convions à une manifestation en ligne pour réclamer l’application d’un véritable moratoire sur l’installation des zones commerciales en périphérie des villes et le gel immédiat du projet Oxylane qui en est un exemple emblématique,

en signant ici  notre appel à soutien avant mardi 17 novembre minuit !

La lutte contre l’artificialisation des terres est un thème récurrent dans les déclarations des politiques et les documents officiels : Plan Biodiversité (juillet 2018) , loi ELAN (novembre 2018) Principe de « Zéro Artificialisation Nette » annoncé par le Président de la République, circulaire du 29 juillet 2019 en faveur d’une gestion économe de l’espace, etc.

En juin 2020 La Convention Citoyenne pour le Climat propose une mesure radicale pour lutter contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain

« Prendre immédiatement des mesures coercitives pour stopper les aménagements de zones commerciales périurbaines très consommatrices d’espace. » (juin 2020)

Le 29 Juin le Président de la République Emmanuel Macron approuve  :

« Vous préconisez d’instaurer un moratoire sur les nouvelles zones commerciales en périphérie des villes, allons-y ! Allons-y, agissons ! » puis « Arrêter la bétonisation, c’est un projet pour rendre notre pays plus humain, au fond plus beau »

Le 30 Juin Le Ministre de l’Économie Bruno Lemaire déclare

« A un moment, il faut dire stop. Le moratoire, c’est stop. On regarde s’il n’y a pas d’alternatives. Est-ce qu’on ne peut pas prendre des friches industrielles plutôt que des terres agricoles ? Ne vaut-il pas mieux densifier un bourg plutôt que de l’étendre ? » ( BFM-TV):

Le 15 juillet Le Premier Ministre Jean Castex annonce

Afin de lutter l’artificialisation des sols « et promouvoir les circuits courts et les petits commerces » […] « un moratoire pour l’installation de nouveaux projets de centres commerciaux dans les zones périphériques » (déclaration de politique générale du 15 juillet)

Le 16 juillet la Ministre de la Transition Écologique Barbara Pompili explique sur RTL :

« c’est très important de mettre un coup d’arrêt et de dire : on arrête avec ces centres commerciaux qui ne riment à rien, qui prennent de l’espace, qui participent à l’artificialisation et qui tuent les centres-villes, qui tuent les petits commerçants, qui tuent notre vie »

  • Le 24 août 2020 la circulaire du Premier Ministre adressée aux Préfets, concernant l’objectif de « Zéro Artificialisation Nette » annonce :

    « La convention citoyenne pour le climat a adopté plusieurs propositions afin d’atteindre cet objectif. Sans attendre leur traduction législative et réglementaire, une action déterminée peut être immédiatement menée, plus spécifiquement sur l’aménagement commercial. »

Nous demandons au Préfet de l’Hérault, M. Jacques Witkowski, en cohérence avec les propositions de la Convention, les objectifs visés, et les engagements annoncés par le pouvoir exécutif, de prendre les mesures immédiates qui s’imposent, sans attendre leur traduction législative et réglementaire.

Pour un véritable moratoire sur les projets commerciaux destructeurs de terres naturelles et agricoles !

Réclamons le gel immédiat du projet Oxylane !

Nous vous invitons à participer à cette manifestation virtuelle
contre la réintoxication du monde, et pour l’arrêt d’Oxylane,
projet destructeur emblématique,

en signant ici avant mardi 17 novembre minuit !

Réaction à l’expulsion de la Maison de l’Écologie et des Résistances

Communiqué

Suite à l’expulsion et la destruction de la Maison de l’Écologie et des Résistances, bâtisse située sur le tracé du chantier routier du LIEN, les membres du Collectif Oxygène souhaitent faire part de leur vive inquiétude face à la disproportion des moyens utilisés, et à l’absence de recherche de dialogue avec des militant.e.s non violent.e.s animé.e.s de profondes convictions concernant le respect de la nature et de l’environnement, la protection de la biodiversité et la sauvegarde des espaces agricoles et naturels.

La question cruciale de l’artificialisation des terres nécessite que les citoyen.ne.s puissent être entendu.e.s surtout lorsque leur détermination s’appuie sur des formes d’action non violentes, créatives, n’entraînant aucune dégradation de biens ni atteinte à l’intégrité des personnes, et  qu’ils cherchent à favoriser les échanges et les débats autour de l’enjeu climatique et de notre avenir commun.

Deux textes de soutien

En marge de la mobilisation du 25 septembre, nous avons reçu deux beaux textes de soutien :

      1. Un communiqué du mouvement « Terres de Liens » Languedoc-Roussillon. Le réseau associatif « Terres de Liens » est formé d’une d’une fédération nationale et de 19 associations régionales qui couvrent la France continentale. Tous ces acteurs travaillent ensemble au quotidien, partagent les valeurs et les objectifs posés par la charte de Terre de Liens et consolident le projet politique du mouvement sous l’impulsion de l’association nationale. Cette dernière assure la cohésion de l’ensemble du mouvement.
        « Enrayer la disparition des terres agricoles, alléger le parcours des agriculteurs qui cherchent à s’installer, et développer l’agriculture biologique et paysanne. Voici les engagements qui mobilisent Terre de Liens à travers les régions de France. »
      2. Une tribune de l’Atelier d’écologie politique (Atécopol Montpellier). Comme indiqué sur la page d’accueil du site national, « L’Atelier d’écologie politique (Atécopol), créé à l’automne 2018, souhaite participer à la construction, à Toulouse et en région Occitanie, d’une communauté pluridisciplinaire de scientifiques travaillant ou réfléchissant aux multiples aspects liés aux bouleversements écologiques. » La Gazette de Montpellier, dans la rubrique « En toutes lettres » de son numéro du 8 octobre, en a publié une version copieusement « tronquée » par la rédaction de cet hebdomadaire :

    Mais lisez donc plutôt l’original, qui vaut beaucoup mieux que cette version écourtée par l’hebdomadaire montpelliérain !

Merci aux auteurs de ces deux textes et aux deux organisations signataires, qui nous encouragent à persévérer dans ce combat !

Mobilisation du 25 septembre 2020 aux Fontanelles

Nous étions près de 200 ce vendredi aux Fontanelles, à l’initiative de la Confédération Paysanne de l’Hérault et avec le soutien de nombreuses organisations (dont le Collectif Oxygène).
Une journée très réussie, avec les prises de parole de Françoise pour le Collectif Oxygène, et de Nicolas, porte-parole national de la Confédération paysanne, puis les semis de céréales et la plantation d’arbres fruitiers, le pique-nique, la visite naturaliste du site animée par Yves, et l’atelier-débat animé par Extinction-Rebellion et ANV-COP 21.
Merci à toutes tous, aux bénévoles ayant permis la préparation et la tenue de cette journée, ainsi qu’aux participantes et participants nombreux.


Revivez en images quelques -uns des beaux moments,

avec le documentaire de Jean-Claude :
https://www.youtube.com/watch?v=XdCDOXs5B6k&feature=youtu.be

et avec la page de la Confédération Paysanne de l’Hérault

et bientôt un diaporama de photos prises par divers participantes et participants

Une couverture médiatique très favorable (liste à compléter au fur et à mesure des parutions) :

ViàOcitanie (ex TV Sud) petit reportage video (25-09) avec une interview de Monique

La Mule du Pape Media Libre (25-09) Reportage avec de nombreuses photos

Une page de Midi Libre (édition « papier » 26 -09)

Le Mouvement.info (26-09) avec deux videos

Actu.fr Metropolitain (27-09)

Radio Parleur, reportage sonore et article

Reporterre (01-10) reportage (avec de nombreuses photos)

Le Poing (30-09) reportage

La Relève et la Peste (02-10) reportage

Campagnes Solidaires (revue de la Confédération paysanne, octobre 2020) 4ème de couverture

Le 25 Septembre, rendez-vous aux Fontanelles

25 septembre CP_p1
25 septembre CP_p2

Liste à jour des organisations participantes : Confédération Paysanne, Collectif Oxygène, ATTAC, Action Non-Violente COP21 Montpellier, Alternatiba Montpellier-Hérault, Les Ami.e.s de la Conf’ 34, Les Amis de la Terre, La Carmagnole, CGT retraités multipros Montpellier, Extinction Rebellion Montpellier, Greenpeace – groupe local Montpellier, Ingénieur.e.s Sans Frontières – AgriSTA, Oxfam groupe local 34, Pacte pour la transition Montpellier, Réseau des Semeurs de Jardins, SOS Oulala

 

Appel de la Confédération Paysanne 34 :
https://herault.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=10541

Appel National du Collectif « Plus jamais Ça » :
http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=10532

A diffuser sans modération !

Consignes spécifiques :

Masques

Merci de vous munir d’un masque et de le porter durant l’action (les photos d’une foule sans masque porteraient préjudice au message que nous portons ; et les autorités n’hésitent pas à verbaliser durant ou après les actions)

Accès et stationnement :

Il est fortement conseillé de venir en vélo, (ou en co-voiturage).

Transport en commun : pas de bus de la TAM à proximité, ligne Hérault Transport 614 ne dessert pas le site avant 11h45 !

Si vraiment vous venez en voiture : Stationnement impossible le long de la RD 127 qui longe le terrain : la route est bordée de bandes cyclables, y stationner met en danger la vie des cyclistes.

Les parkings du campus de Bissy sont tous clôturés.

Il est possible de stationner dans le quartier de la Valsière, à Grabels : rues Béatrice Portinari, Dante Alighieri, Impasse Virgile. Puis rejoindre le lieu de l’action à pied (environ 500m, cheminement sur trottoirs et bandes cyclables. Prévoir 10 minutes).  Voir carte ci-dessous

Consignes-stationnement_fontanelles

Projection du film Douce France à Grabels

A l’occasion de la projection en avant-première du film documentaire « Douce France », réalisé par Geoffrey Couanon, le 6 août au château de Grabels en plein air, le Collectif Oxygène était bien représenté par plusieurs de ses membres.

Nathalie a tenu un stand

et Jean-Claude est intervenu au cours du débat ayant précédé la projection

 

Du nouveau dans les media

Depuis le pique-nique sur le terrain du 17 juin dernier, plusieurs articles sont parus dans les media, montrant l’importance de plus en plus grande occupée par le dossier « Oxylane » dans l’opinion publique..

Et nous avons eu droit aux honneurs de la presse nationale : En effet, outre « Libération » et Reporterre, c’est   Mediapart du 28 juillet 2020 qui a repris intégralement l’article paru 5 jours plus tôt dans « le d’Oc » (voir la version pdf ici).

Pour la plupart de ces articles, ce sont les journaliste qui nous ont sollicités en vue de publier un article

C’est dans ce contexte qu’ont été publiés :

  • Dans « Libération » le 17 juin (édition nationale), un article sur les élections municipales à Montpellier, avec un focus sur notre collectif et le projet Oxylane
  • Dans « La Marseillaise Occitanie » le 10 juillet, un article sur la perspective d’avenir de notre lutte (voir ci-dessous)
  • Dans « La Mule du Pape », 23 juin 2020 : « Front commun contre le projet Décathlon Oxylane », présentation d’actions menées par d’autres organisations opposées au projet Oxylane
  • Dans « Le d’Oc » du 23 juillet, une enquête mettant en perspective l’historique du projet Oxylane et de la longue lutte pour s’y opposer. La lecture de cet article étant réservée aux abonnées, nous ne saurions trop vous conseiller d’y souscrire si ce n’est déjà fait.
  • Nous sommes toujours en attente de publication d’un reportage du journal « Fakir ».

Par ailleurs, Reporterre a publié le 6 juillet 2020 la lettre ouverte envoyée à Emmanuel Macron pour demander l’application « immédiate et sans restriction » du moratoire sur les projets d’équipements commerciaux (y compris les entrepôts de e-commerce). Cette lettre ouverte a été signée par 68 collectifs, dans toute la France. Le collectif Oxygène en fait partie.

 

Le pique nique du 17 juin

(photo XR Montpellier)

Le Collectif Oxygene a fait sa première sortie militante post confinement en répondant à l’appel national du 17 juin contre la réintoxication du monde lancé par de très nombreuses associations engagées contre de grands projets inutiles qui menacent les territoires et le bien-être des populations.

Merci à Michel Marre pour les prises de vue depuis son drone, et à Jean-Claude Carcenac pour ses images. Elles sont réunies dans un  beau montage de Jean-Claude: https://youtu.be/wogmz1zGYoA Continuer la lecture

Grand pique-nique champêtre le 17 JUIN 12h-14h30

En réponse à l’appel national du 17 juin lancé par les signataires de la tribune « Agissons contre la réintoxication du monde »,  dont on trouve ici le contenu
https://reporterre.net/Le-17-juin-agissons-contre-la-reintoxication-du-monde

le Collectif Oxygène vous invite à un pique-nique champêtre de 12h à 14h30:

Sur le site des Fontanelles (Saint-Clément de Rivière)

sortie nord de Montpellier (route de Ganges)

Venez nombreuses et nombreux pour partager ce moment grave et joyeux en soutien à  la lutte que nous menons depuis 5 ans avec 14 associations environnementales et citoyennes contre les appétits financiers de la société Décathlon, porteuse du projet Oxylane, destructeur de la biodiversité et des terres nourricières (24 ha). Continuer la lecture