Du nouveau dans les media

Print Friendly, PDF & Email

Depuis le pique-nique sur le terrain du 17 juin dernier, plusieurs articles sont parus dans les media, montrant l’importance de plus en plus grande occupée par le dossier « Oxylane » dans l’opinion publique..

Et nous avons eu droit aux honneurs de la presse nationale : En effet, outre « Libération » et Reporterre, c’est   Mediapart du 28 juillet 2020 qui a repris intégralement l’article paru 5 jours plus tôt dans « le d’Oc » (voir la version pdf ici).

Pour la plupart de ces articles, ce sont les journaliste qui nous ont sollicités en vue de publier un article

C’est dans ce contexte qu’ont été publiés :

  • Dans « Libération » le 17 juin (édition nationale), un article sur les élections municipales à Montpellier, avec un focus sur notre collectif et le projet Oxylane
  • Dans « La Marseillaise Occitanie » le 10 juillet, un article sur la perspective d’avenir de notre lutte (voir ci-dessous)
  • Dans « La Mule du Pape », 23 juin 2020 : « Front commun contre le projet Décathlon Oxylane », présentation d’actions menées par d’autres organisations opposées au projet Oxylane
  • Dans « Le d’Oc » du 23 juillet, une enquête mettant en perspective l’historique du projet Oxylane et de la longue lutte pour s’y opposer. La lecture de cet article étant réservée aux abonnées, nous ne saurions trop vous conseiller d’y souscrire si ce n’est déjà fait.
  • Nous sommes toujours en attente de publication d’un reportage du journal « Fakir ».

Par ailleurs, Reporterre a publié le 6 juillet 2020 la lettre ouverte envoyée à Emmanuel Macron pour demander l’application « immédiate et sans restriction » du moratoire sur les projets d’équipements commerciaux (y compris les entrepôts de e-commerce). Cette lettre ouverte a été signée par 68 collectifs, dans toute la France. Le collectif Oxygène en fait partie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.