mercredi 14 décembre 2016

L’activité du collectif


Nos activités au dernier trimestre 2016
Notre présence sur le terrain et nos recours juridiques
Le bilan (provisoire) de la souscription

Avant toute chose, retenez déjà cette date :

samedi 22 avril 2017 à Monteferrier-sur-Lez (salle du Devézou) :

Nous prévoyons une journée de conférences-débats autour de plusieurs thèmes liés à notre combat -économie, agriculture, environnement, etc  (de plus amples informations seront données sur le blog d’ici quelques temps). D’autres réunions publiques et/ou manifestations pourront avoir lieu d’ici là (selon nos forces !), le blog en fera état.


Un peu d’histoire !

Durant le quatrième trimestre de cette année 2016, Oxygène est resté un « coll’actif » !

Nous avons été présents à différentes manifestations ou réunions où nous avons été invités – ou auxquelles nous nous sommes invités ! –  pour intervenir ou tenir un stand :

  • Dimanche 4 septembre : festival de la tomate, Clapiers (stand)
  • Dimanche 18 septembre : Fête « L’Hérault fête le bio », domaine de Restinclières (stand).
  • Vendredi 30 septembre : Installation « sauvage » lors de l’événement « Le Pic Saint-Loup fait sa comédie », sur l’esplanade à Montpellier (panneaux + distribution de tracts).
  • Samedi 15 octobre : dans le cadre du festival « Les Palabrasives » à Villeneuve-les-Maguelone, participation aux rencontres d’associations de défense de l’environnement de la Métropole de Montpellier et autour (Maguelone Gardiole de Villeneuve les Maguelone, l’Aspri de Palavas, l’ ODAM de Lattes, le collectif Oxygène….)
  • Dimanche 6 novembre : fête des abeilles, Saint-Mathieu-de-Tréviers (stand).
  • Jeudi 17 novembre : à l’occasion d’une soirée festive organisée par la bio-coop « La Cagette », projection d’un nouveau pilote du film « La valeur de la terre », de Geoffrey Couanon et prise de parole de représentants du collectif Oxygène, à la Casa Bondels (34 rue Saint Guilhem à Montpellier)
  • Lundi 28 novembre : réunion-débat organisée par « Terres de Thau, nourricières et solidaires »  à Poussan (intervention et participation au débat sur le thème « la terres et les espaces ruraux péri-urbains » et « quelle veille foncière citoyenne? »).

Nous avons été interviewés par des media :

haut de page


Pour rester visibles sur le terrain, nous relançons une forme d’action rapide , consistant à nous poster pendant une heure environ sur le terrain du projet au bord de la route en portant chacun une pancarte-lettre, formant un slogan DECATHLON TOUJOURS NON. Nous l’avons fait les samedis 26 novembre, 10 décembre, ainsi que le samedi 17 décembre (rv de 10h30 à 11h30 au campus de Bissy, à St-Clément – en bordure du terrain). Pour chacune de ces actions « rapides » et souvent décidées au dernier moment, la présence active d’une vingtaine de participant-e-s suffit à brandir ces pancartes.

img_20161119_1124111img_20161119_1142501

Nous continuerons en janvier, là ou en d’autres lieux.

Au niveau des recours juridiques, l’échec de la cour d’appel de Marseille ne nous décourage pas : il s’agissait de l’aspect « commercial », mais ce n’est pas le seul : nous avons un recours (toujours pendant) devant le TA de Montpellier, contre le permis d’aménager, et nous allons lancer un nouveau recours (aussi devant le TA de Montpellier) contre l’arrêté préfectoral « loi sur l’eau ».

Les permis de construire des trois enseignes Décathlon, Truffaut et O’Tera ont été délivrés par le maire de Saint-Clément, fin septembre. Nous avons étudié de près les trois dossiers. Pour l’heure, nous avons déposé un recours gracieux contre le permis Décathlon. En fonction de la réponse du maire, nous déciderons d’engager – ou non – un recours contentieux.

Tous ces recours sont importants, puisqu’ils ont pour effet de « geler » le projet – en attendant l’abandon définitif ! Et ils sont rendus possibles grâce à la réponse citoyenne à l’appel lancé en septembre pour le soutien financier (voir article précédent).
haut de page

En effet, depuis l’appel du mois de septembre, et jusqu’à ce jour (15 décembre), le total des dons individuels citoyens se monte à 6 200 € ( 75 donateurs en ligne pour 3 290 €, et 51 donateurs en chèques pour 2 910 €). A ceci il faut ajouter 2 100€ de dons associatifs ou de mécénat. Soit un total de 8 300 €.

Grâce à cet élan magnifique, nous avons pu non seulement éponger les frais de justice du jugement de Marseille, mais assurer les frais à venir du recours contentieux contre le permis d’aménager (engagé en juillet 2015) et rendre possible le recours contre l’arrêté préfectoral « loi sur l’eau ».

Cependant, la souscription continue : les jugements à venir du Tribunal Administratif (permis d’aménager, loi sur l’eau) sont susceptibles d’appel, un ou plusieurs des permis de construire peuvent être attaqués, etc. Ces nouvelles actions ne pourront être engagées, si nécessaire,  que si le montant des dons à venir le permet1.

Mais nous restons confiants, car le très bon résultat déjà obtenu montre que le soutien citoyen à ce combat ne faiblit pas ! Merci à toutes et tous les donatrices et donateurs ! Votre réponse généreuse constitue un formidable encouragement à continuer, encore et encore!

Le collectif Oxygène vous souhaite de passer de très bonnes fêtes
et vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année 2017

haut de page

1. Les dons sont collectés par l’association agréée SOS-Lez Environnement, ce qui permet aux donateurs de bénéficier d’une déduction fiscale de 66% du montant de leur don.

Une réflexion au sujet de « L’activité du collectif »

  1. Ping : En guise de vœux pour les Fontanelles. Les prochaines manifestations. | Collectif Oxygene

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *