Le 19 septembre, le Tour Alternatiba est passé à Saint-Clément de Rivière !

Comme nous l’avons écrit dans l’article précédent, le tour Alternatiba avait proposé de faire la pause de midi le 19 septembre à Saint-Clément de Rivière, à proximité du terrain des Fontanelles que nous défendons « bec et ongles » contre les appétits du groupe familial Mulliez et de ses affidés. Et, bien entendu, nous avons accepté avec enthousiasme !

Le décor était planté depuis le matin pour l’arrivée prévue à midi: les banderoles «Des Terres, pas d Hypers!» «Non au projet Oxylane !» étaient largement déployées, le lieu était « habité » de diverses figurines d’animaux tels le rollier, oiseau fétiche du Collectif ou encore les chauve-souris, des chouettes, symbolisant la biodiversité à préserver sur le site, et plusieurs marionnettes qui rappelaient la vocation agricole du terrain.

Les cyclistes étaient attendus avec impatience par les associations et les habitants des communes qui leur réservaient un accueil en musique et un repas végétarien à base de produits bio, locaux, que les membres du Collectif et des bénévoles d’Alternatiba avaient utilisés pour la confection de plats variés.

La génération climat : une bouffée d’oxygène !

Les cyclistes du Tour venant d’Aubais, avaient été rejoints, à partir de Saint-Drézéry par des sympathisants locaux, venus« pédaler ensemble », cyclistes du club Aqueduc Cyclo de Montferrier, de l’association « Vélocité Grand Montpellier », de Saint-Clément, Prades, Clapiers, et même de Mauguio, certains venus en famille

.

Leur arrivée suscitait un grand moment d’émotion : les cyclistes du Tour débordant de jeunesse, d’énergie pédalaient en scandant « On est plus chaud, plus chaud, plus chaud que le climat !

».

À peine descendus de selle, se mêlant aux militants associatifs, ils entonnaient la chanson de Kalune devenue hymne du Tour. Le refrain, toutes générations confondues, était repris en chœur « On se bouge, on se lance, on vise l’autosuffisance ; on se bouge, on avance dans la désobéissance, on se bouge et on sème les fleurs de la résistance. »

Une cycliste du Tour prenait la parole pour lire la déclaration d’Alternatiba rappelant ses objectifs et ses valeurs avec le défi auquel nous devons tous faire face. « Nous sommes la dernière génération à pouvoir agir, à avoir dans nos mains les leviers pour changer les choses. Nous sommes la génération climat, et notre tâche est sans doute la plus importante de l’histoire de l’humanité. »

Jean-Michel Hélary les remerciait chaleureusement au nom du Collectif Oxygène. Après un point rapide sur les actions citoyennes du collectif et les recours juridiques, il évoquait les alternatives à Oxylane, notamment celle s’inspirant d’une démarche agroécologique qui gagne tous les jours en pertinence au regard de l’urgence environnementale. Il glissait dans son intervention une allusion à l’avis du Préfet de l’Hérault, venant tout juste d’être rendu public, qui conseille dans le cadre de l’élaboration du nouveau SCOT du Pic Saint Loup à la Communauté de Communes … l’abandon du projet ! Un scoop ! Mais il reste le verrou du reclassement du terrain en terre agricole, que la Commune de Saint-Clément pourrait lever puisque le PLU est actuellement en cours d’élaboration, et que cette décision lui appartient.

Marie-Noël de Visscher, d’Alternatiba Montpellier, après les remerciements d’usage, annonçait la suite du programme: Vélorution de la Comédie à la Maison pour Tous Léo Lagrange (Mosson) avec visites de jardins partagés, suivies d’ animations, conférence, soirée festive, formation à l’action non violente. Et le Festival des Alternatives, les trois jours suivants avec visites, conférences l, débats, repas, ateliers « Faites-le vous-mêmes », Banquet solidaire “The Meal”, soirée festive … autant d’occasions de rencontres et échanges à la fois denses, conviviaux et engagés pour le climat.

A l’effervescence de l’arrivée succédait le temps du pique-nique, du repos réparateur pour les uns, des discussions et échanges pour d’autres. Quelques couples dansaient au rythme du Forro joué par le groupe de musiciens qui animaient l’évènement rassemblant une centaine de personnes.

Comme convenu, à 14h, après un dernier regard sur les champs du domaine des Fontanelles, quelques photos pour fixer ce moment convivial, et de chaleureuses accolades, le Tour et le groupe de cyclistes locaux se remettait en route pour Montpellier.

Comment ne pas être impressionnés par la détermination lucide et joyeuse, l’efficacité de l’organisation de ce mouvement face au défi immense qui nous fait face et son incitation à « changer le système, pas le climat! ».

Comme pour la pluart des événements qui marquent le Collectif Oxygène, notre ami Jean-Claude a réalisé une video que vous pouvez visionner sur YouTube, le lien est ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.