mardi 5 décembre 2017

Flash-ZAD du 2 décembre : action réussie

Malgré le froid, nous étions 120 à nous rassembler sur le site des Fontanelles, cet après-midi du  samedi 2 décembre.


(merci à Joaquin et Jean-Marie pour ce magnifique panoramique)

A toutes et à tous, militant-e-s du collectif Oxygène, d’Alternatiba, membres d’autres associations ou organisations, sympathisant-e-s venu-e-s soutenir ce difficile combat, journalistes  – nous disons un grand MERCI !

Jean-Claude a réalisé ce très beau reportage :

Pendant deux heures, nous avons occupé le terrain, montrant ainsi notre détermination à défendre ces sols cultivés contre le projet destructeur porté par la société Décathlon. Regroupés sous la banderole géante « DES TERRES PAS D’HYPERS » (confectionnée pour l’occasion par deux militantes et un militant), nous étions « accompagnés » par de multiples ballons,  plusieurs banderoles, des silhouettes d’oiseaux, des chansons, et même un épouvantail masquant le vieux panneau qui annonçait l’enquête publique … de mars 2015!

     

             

 

 

Les quelques photos sélectionnées ici (merci à Philippe) traduisent bien l’ampleur de cette « Flash-ZAD », occupation temporaire et symbolique, certes, mais significative, signal fort adressé aux
(ir)-responsables de ce projet de gâchis.

 

 

Les media présents – FR3 et Midi Libre – ont d’ailleurs bien compris et relayé le sens de l’événement : reportage au JT 19/20 du soir même, article paru dans Midi Libre  le lendemain matin, tous deux portent le message que nous adressons à l’opinion.

En réalisant son projet de lotissement commercial – comportant au moins 3 grandes enseignes (Décathlon, Truffaut, O’tera) et plusieurs emplacements destinés à des « services » – sport en salle, bien-être de type fitness, cabinets para-médicaux, etc), plusieurs hectares de parking, des routes de desserte interne, 1 ha de bassins de rétention – l’aménageur Décathlon détruirait irrémédiablement cette terre cultivée, fruit de tout un travail passé, et tout son potentiel. Car d’autres projets sont possibles intégrant agriculture, formation, alimentation locale et saine – comme en témoignent de nombreux projets déjà aboutis ou qui naissent ailleurs  (exemple le projet CARMA sur le triangle de Gonesse, alternative vertueuse au projet Europacity poussé par Auchan).

Et cet exemple, justement,  nous rappelle que nous ne sommes pas seuls : l’action du 2 décembre est la déclinaison locale d’une action menée au niveau national ce même jour, en différents lieux de France, par la Fédération « Des Terres pas d’Hypers » à l’occasion de la journée mondiale des sols du 5 décembre : voir par exemple le reportage de FR3 Centre Pays de Loire sur l’action menée à Orléans par nos amis de SPLF45 qui se battent eux aussi contre un projet Oxylane, à Saint-Jean-de-Braye.

Localement, la réussite de ce rassemblement était aussi très importante à un autre titre, puisque, hasard du calendrier, il avait lieu quelques jours avant l’examen en première instance de notre recours contre le permis d’aménager le 14 décembre au Tribunal administratif de Montpellier.

C’est pourquoi nous vous convions toutes et tous à un rassemblement devant le tribunal 6, rue Pitot à Montpellier le jeudi 14 décembre à 10h30.

L’audience, prévue à 10h45, est publique, mais « dans la mesure des places disponibles ». Par contre, l’espace situé devant le tribunal est vaste et nous pouvons – nous devons! – être nombreuses et nombreux à montrer à l’opinion et aux media notre détermination, quel que soit  le sens du jugement qui sera rendu par le tribunal rendra à l’issue du délibéré, c’est-à-dire dans les jours ou semaines qui suivront l’audience.

Cette « Flash-ZAD » / occupation temporaire du site » n’était donc pas un baroud d’honneur, mais une clameur d’espoir, exprimée par toutes celles et tous ceux présents ce jour là, et encore une fois, les militantes et militants du collectif les en remercient car leur soutien est essentiel.

D’autres photos ou films seront progressivement ajoutés au fur et à mesure de leur réception.

Une réflexion au sujet de « Flash-ZAD du 2 décembre : action réussie »

  1. Stéphane Vidal (France insoumise)

    Je n’ai pas pu être présent à votre rassemblement de samedi mais vous avez tout mon soutien dans votre combat. Notre société crève de tous ces projets de bétonnage monstrueux et de la disparition des espaces naturels et agricoles. Par ailleurs, ces immenses projets commerciaux tuent les centres-villes dans de nombreuses agglomérations aujourd’hui. A très bientôt, en espérant une décision de justice favorable pour votre collectif !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *