Qui sommes nous ?

Le collectif OXYGÈNE regroupe des associations de protection de la nature et des associations agissant pour un aménagement du territoire plus respectueux de l’environnement. Il est indépendant de toute formation à caractère politique.

Charte du collectif.

Ce collectif est fondé par les associations suivantes (membres fondateurs par ordre alphabétique) :

  • ACNAT / Action Nature et Territoire en Languedoc Roussillon
  • ASSOPIC (CCGPSL)
  • Castelnau Environnement
  • Eau Secours Grand Pic Saint-Loup
  • Énergie Nouvelle (Prades-le-Lez)
  • La CAPE (Clapiers)
  • Prades Le Lez Environnement
  • Saint Jean (de Vedas) Environnement
  • SOS Lez Environnement
  • Vivons Montferrier

En janvier 2015, une onzième association est venue nous rejoindre :

  • A gauche toute à Saint-Gély

En mars 2015, deux nouvelles adhésions :

  • Nature et Progrès
  • Paysages de France

 

Le but du collectif  est l’abandon du projet d’implantation d’un complexe commercial «Oxylane» prévu sur le territoire de la commune de Saint-Clément-de-Rivière, au lieu-dit «Les Fontanelles».

 Cette action s’inscrit dans une démarche visant à maintenir cet espace en terre naturelle et agricole.

2 réflexions au sujet de « Qui sommes nous ? »

  1. LAPORTE Bernard

    Quelques éléments additionnels d’argumentaire qui mériteraient d’être développés:

    – Le projet Oxylane ne verrait pas le jour si St Clément de Rivière faisait partie du SCOT de Montpellier, et de la Métropole. En effet ce projet viole les grands principes d’aménagement de l’agglomération.
    Ce n’est donc pas par hasard que le site choisi par Décathlon se situe sur cette commune. C’est l’endroit le plus proche de l’agglomération hors du périmètre du SCOT; il fait d’ailleurs à cet endroit un angle pénétrant.
    (C’est l’une des aberrations du SCOT de ne pas inclure St Clément de R. et St Gélis du F….)

    – Le projet Oxylane fait partie d’une stratégie récente des grandes chaînes de distribution d’associer leur centres commerciaux à des activités ludiques ou pseudo sportives, ou à des sites remarquables . Le but est bien évidemment de rendre leurs nouveaux centres plus attractifs que ceux de la concurrence.
    Il est extrêmement grave que la destruction d’espaces naturels et agricoles de grande qualité paysagère, comme celui convoité par Oxylane, soit le résultat de cette guerre que se livrent les grandes chaînes.
    Il est évident que si la clientèle délaisse les lieux de vente défraichis ou plus anciens, il se créera progressivement des friches commerciales. Il est d’ores et déjà constaté une augmentation globale des surfaces commerciales disponibles qui ne trouvent plus preneur (sic les sites d’immobilier commercial).
    Certes la population est en forte croissance à Montpellier. Les achats en ligne sont également en forte progression et ne nécessitent plus de lieux de vente. C’est une raison de plus pour être très critique à l’égard des créations de nouveaux centres commerciaux.

    – La destruction de surfaces agricoles ou naturelles signifie aussi la destruction d’emplois agricoles, et la disparition définitive d’un outil capable de production pérenne de richesses (produits agro-alimentaires, du bois, des végétaux). Alors que l’activité commerciale n’est, sur un plan économique, producteur d’aucune richesse et n’a que des retombées négatives en termes d’aménagements et d’occupation de l’espace.

    Répondre
  2. Matthieu COLLET

    Cessons de bétonner et d’ériger ce qui constituera les friches industrielles de demain. Installons des paysans qui pourront vendre sur nos marchés des produits de qualité. A Grabels, le marché du samedi matin est un véritable succès. Les produits proposés sont très bons et le monde se presse pour acheter puisque c’est bon, puisque c’est local, puisque ça a du sens ! ça fait parler les habitants, se rencontrer, vivre le village et ses quartiers. J’espère que la raison l’emportera et que les élus seront responsables.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *