samedi 7 mai 2016

La Mairie de Saint-Clément-de-Rivière met ses finances publiques au service de Décathlon !

Le 30 mars dernier, le Conseil Municipal de Saint-Clément-de-Rivière a fait adopter un projet de convention par lequel la commune s’engage à payer une partie des travaux routiers permettant l’accès au complexe commercial Oxylane (participation à hauteur de 25%), car le promoteur du projet (Décathlon) refuse d’assurer l’intégralité du financement. Ce défaut de financement s’élève selon les estimations actuelles, à 360 000 € HT (soit environ 400 000 €TTC).

L’opposition de Saint-Clément ayant eu connaissance de l’ordre du jour du Conseil, a demandé à La Gazette de Montpellier, le 29 mars, de publier en courrier des lecteurs le texte dont nous reproduisons un extrait ci-dessous :

Saint-Clément-de-rivière semble être sortie de vos radars. Dommage parce qu’en ce moment, […] avec l’opposition locale à l’installation d’un nouveau centre commercial de plus sur son territoire (Décathlon), il y aurait de quoi dire ! Mais là,nous venons de passer un cap ! Aussi je dois attirer votre attention et celle des tous vos lecteurs sur ce qui se passe: de peur de voir s’échapper « l’opportunité » de l’installation de Décathlon, le maire convoque son conseil municipal le 30 mars pour lui faire voter une enveloppe de 360 000 € pour aider ce groupe à financer les voiries rendues nécessaires par son arrivée. Rappelons que Décathlon s’était engagé à les financer dans l’enquête publique, devant la CDAC et devant la CNAC ! Mais dans ces temps de disette budgétaire, il est bon qu’une commune qui dit faire des « économies drastiques » face au désengagement de l’État, supplée aussi le désengagement d’une multinationale au chiffre d’affaires de 9 Milliards d’euros ! C’est vrai qu’il faut les aider, les pauvres, à venir saccager les dernières terres agricoles de Saint- Clément-de-rivière !
Suite après le conseil municipal !

La Gazette, au lieu de publier ce texte, a contacté l’opposition de Saint-Clément et le collectif Oxygène, en vue de préparer un article sur le projet Oxylane. Cet article est paru dans le numéro du 14 avril.

Le collectif Oxygène a aussitôt décidé de réagir à cet article, qui d’une part, contenait plusieurs erreurs (M. Claude Fernandez n’est pas conseiller municipal!) et d’autre part, en ne citant pas les propos du collectif Oxygène, laissait entendre que l’affaire était pliée, malgré les recours pendants. Le collectif a donc demandé, à son tour, la publication d’un texte dans le courrier des lecteurs (voir ici le texte envoyé à la Gazette). Ce texte est paru presqu’intégralement, dans le numéro du 28 avril.

Voilà qui rétablit une partie de la vérité !

En quoi consistent ces aménagements ?

Rappelons que les aménagements routiers prévus dans le dossier d’enquête publique du permis d’aménager, consistaient en :

– un nouveau giratoire d’accès sur la RD127e3 , au niveau du campus de Bissy (carrefour Montée du Morastel).

– deux bretelles d’entrée-sortie sur le RD986, côté est (entrée aux véhicules venant de Montpellier, sortie des véhicules vers Saint-Gély).

Mais depuis, deux nouveaux aménagements routiers ont été rajoutés à la clôture de l’enquête publique: un giratoire de l’autre côté du pont sur la RD986, et un aménagement de la RD 127E3 entre les deux giratoires.

Montant estimé des travaux : 1 500 000 €

Voir la carte :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *