dimanche 31 janvier 2016

Travaux sur le site : vraie ou fausse alerte ?

Mercredi dernier (le 27 janvier), un des membres du collectif nous a alertés du démarrage de travaux sur le terrain convoité par Oxylane :

En passant, j’ai vu un engin, qui à l’air de faire des sondages.
Que peut-on faire pour empêcher cela?

Première chose à faire ; répercuter cette alerte auprès des autres membres du collectif, afin que celles ou ceux qui sont disponibles puissent immédiatement se rendre sur place pour obtenir des informations auprès des personnes du chantier, puis en avertir le collectif.

Dans le cas présent, cela a été fait dès le mercredi soir. D’après les ouvriers, il s’agissait de travaux pour le compte du Département, afin d’entretenir le fossé d’écoulement des eux pluviales qui court le long de la RD 127. Travaux qui complètent ceux d’enlèvement des arbustes obstruant le fossé, effectués en novembre dernier.

DCIM100MEDIA

fossé le long de la RD.,  27 janvier

 

Deuxième chose à faire : obtenir confirmation de ces informations auprès des services concernés.

Cette confirmation a été obtenue dès le vendredi en fin d’après-midi : c’est l’agence décentralisée du Département de l’Hérault à Saint-Mathieu de Tréviers, responsable de ces travaux,  qui a confirmé à l’un d’entre nous qu’ils concernaient exclusivement le nettoyage des fossés pour prévenir les risques de débordement sur la chaussée et n’avaient rien à voir avec le projet Oxylane.

Cette fois-ci, ce serait donc une « fausse alerte ». Mais il convient de rester très vigilant, car même s’il n’y a aucune raison de mettre en doute a priori la parole de ces services techniques décentralisés, qui travaillent souvent indépendamment les uns des autres, il convient de chercher à confirmer leurs dires : quelques uns d’entre nous s’y emploient régulièrement, et si cela provoquait le moindre soupçon, le collectif réagirait très rapidement.

De plus, de tels travaux ont forcément de quoi inquiéter celles ou ceux qui les constatent, et qui peuvent légitimement se dire « cette fois-ci, ça y est, ils commencent … ».  C’est pourquoi il est très important de savoir à quoi s’en tenir en obtenant les bonnes informations le plus rapidement possible – voire en demandant aux divers services ayant des raisons d’intervenir de nous prévenir à l’avance.

D’où la consigne que nous répétons : prévenez le collectif sans attendre dès que vous apercevez un signe d’activité suspecte sur le terrain (sauf s’il s’agit d’activités agricoles, bien entendu …). Il vaut mieux faire une fausse alerte que de passer à côté d’une vraie alerte !

mail : collectifoxygene34@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *