mardi 25 août 2015

Évacuation de la ferme des Bouillons (Mont Saint Aignan – 76)

Comme vous l’avez sûrement appris, les occupants de la ferme des Bouillons ont été évacués par la police le mercredi 19 août au petit matin.

Rappelons que cette ferme, entourée de 4 hectares de terres agricoles, située à Mont Saint Aignan (communauté de communes de Rouen) avait été achetée par le groupe immobilier Immauchan, afin qu’Auchan puisse y implanter un centre commercial, après avoir démoli la ferme (et détruit l’espace agricole). En 2012, des militants se sont opposés à cette démolition, en occupant la ferme et en y développant de nombreuses activités aussi bien agricoles que culturelles. Devant le caractère déterminé, pacifique et ouvert de leurs actions, une grande partie de la population s’est ralliée à leur cause, et la municipalité de Mont Saint-Aignan a fini par reclasser ce terrain en zone naturelle et agricole, donc inconstructible. Le permis de démolir a aussi été annulé par cette même municipalité.
Depuis trois ans, les occupants ont monté un projet de rachat du site, afin de régulariser la situation et de pérenniser leur action. En effet, occupants « illégaux » (le terrain appartenant toujours à Immaucham) ils étaient sous la menace d’un arrêté d’expulsino, depuis un jugement du tribunal datant de 2013. Leur projet était sur le point d’aboutir, grâce au soutien financier participatif et de l’association « Terre de Liens », et ils avaient fait des propositions de rachat au groupe Immaucham; mais, au début août, les militants ont appris par hasard que le groupe avait signé « en catimini » une promesse de vente à une SCI, qui présentait un projet « copié-collé » du leur! Ils ont alors saisi la SAFER pour qu’elle préempte la vente, afin que les deux projets (le leur et celui de la SCI) puissent être comparés. Mais, le 18 août la SAFER a refusé de préempter, et le 19 le Préfet de Sein e Maritime a fait procéder à l’évacuation « manu militari ».

Notre collectif, en lutte lui aussi contre un projet du groupe Mulliez (Décathlon et Auchan en font partie) a réagi :
– envoi d’une lettre de soutien à l’association de la ferme des Bouillons
– co-signature d’un communiqué de presse avec d’autres collectifs, ayant en commun de lutter contre des projets du groupe Mulliez, destructeurs de terres agricoles.

Voir ces documents ci-après.

Plus d’informations disponibles :
http://www.reporterre.net/Le-mauvais-coup-de-l-ete-l-Etat-evacue-la-ferme-des-Bouillons-et-la-cede-a-des
http://www.liberation.fr/economie/2015/08/20/a-la-ferme-des-bouillons-le-gouvernement-soi-disant-socialiste-soutient-les-multinationales-au-detri_1366108
https://www.youtube.com/watch?v=c_a8qZ0rAWg#t=13

Pour les aider, une pétition est en ligne :
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/sauvons-ferme-bouillons-1008.html

Lettre de soutien envoyée à l’association de soutien à la ferme des Bouillons :

Chers amis,

Au nom du collectif Oxygène nous tenons à vous assurer de toute notre solidarité face aux mesures scandaleuses qui viennent de frapper l’association pour la sauvegarde de la ferme des Bouillons.

Notre collectif se bat contre un projet de centre commercial Oxylane (Décathlon, O’Terra, etc.) à St-Clément-de-Rivière, dans la périphérie de Montpellier, destructeur de 20ha de terres cultivables. Nous avions rencontré quelques uns de vos représentants à St-Jean-de-Braye, lors du week-end organisé par nos amis de SPLF45 en mars dernier.

Malgré la période estivale, qui met provisoirement « en veilleuse » les actions de notre collectif, nous avons suivi l’actualité de la ferme des Bouillons, surtout depuis la nouvelle du compromis de vente passé avec la SCI. Nous espérions que votre demande de préemption par la SAFER, afin que votre projet soit examiné concurremment avec celui de la SCI (qui, en fait vous l’a « volé »!), serait prise en compte.  Puis nous avons appris la nouvelle de l’expulsion policière, qui nous a profondément choqués.

Votre lutte pour la sauvegarde de la ferme et de ses terres agricoles constitue, pour nous et – nous en sommes sûrs – pour de nombreux autres collectifs, un modèle. L’occupation de la ferme et les nombreuses actions qui l’ont accompagnée, ont su gagner le soutien de la population, grâce à leur caractère résolu mais pacifique et ouvert, bien au-delà des slogans. Le caractère exemplaire de votre résistance nous impressionne, et nous ne pouvons pas croire que les choses en resteront là!

Dans la mesure de ses moyens, et malgré l’éloignement géographique, notre collectif vous apporte tout son soutien, dans un premier temps en faisant connaître votre lutte et en dénonçant l’ignominie de ce déni de démocratie,  collusion d’intérêts mercantiles et des services de l’État.

Votre combat ne s’arrête pas là, nous sommes certains que vous recevrez très rapidement de nombreux soutiens, venant d’horizons divers. D’ores et déjà, vous pouvez faire état du nôtre!

Amitiés solidaires.

Collectif Oxygene

Communiqué de presse :  voir article suivant

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *